Le Congrès de Vienne


La France est invitée au Congrès de Vienne pour se voir communiquer les décisions que les Alliés avaient déjà prises, mais très rapidement Talleyrand renverse la situation en s’asseyant avec naturel et aisance à la table des négociations parmi les Alliés et en prenant la posture d’interlocuteur égal aux autres.  
Article Le Congrès de Vienne (1814-1815) de HAZEN (Charles Downer), paru dans La Revue des études napoléoniennes.n °19 - 1919 Janv-Juin  pp 58-70  : Source : Gallica)