Commentaires, notes de lecture, news

« Une femme en exil : Félicie de Fauveau, artiste, amoureuse et rebelle, » Emmanuel de Waresquiell chez Robert Laffont, 2010 (ISBN 978-2221115725)

1 Une passionaria Vendéenne à l’honneur.
Félicie de Fauveau, née vers 1799/1800 ( son acte de naissance n’a pas été retrouvé) sans doute à Florence, d’un banquier breton, ultra, et ruiné en 1822, vint à paris avec sa mère ou elle fréquenta la société et la cour de Charles X.
Peintre et sculpteur de talent, elle fut reconnu par Ary Scheffer, célèbre peintre de la période romantique qui fera son portrait (Musée du Louvre), par Alexandre Dumas, Balzac et bien d’autres.
Légitimiste exaltée, elle participa avec son amie Félicie de La Rochejaquelein à l’épopée de la Duchesse de Berry en Vendée, fut prise en novembre 1832 au château de La Landebaudière en la Gaubretière (Vendée), et passa 7 mois en prison.
Elle s’exila à nouveau à Florence ou elle mourut en 1886 après avoir dessiné la plaque de son tombeau, qui se trouve au cimetière San Félice, de l’inscription “ Vendée, Labeur, Honneur, Douleur”.
Son œuvre, méconnue, sera sans doute révélée par plusieurs expositions en préparation:
- à l’Historial de Vendée aux Lucs-sur-Boulogne en 2011
- à la National Gallery of Scotland à Edimbourg,
- au Museum of Women a Washington,
et probablement au Musée de la Vie Romantique à Paris.
Sources: Revue du Souvenir Vendéen n°207, 250, et 253(12/2010)

Bernard Guimbretière

« L'énigme de la rue Saint-Nicaise : Les aventures de Donatien Lachance, détective de Napoléon » Laurent Joffrin chez Robert Laffont [Broché] 07 octobre 2010 (357 pages, 20 euros). 19 €

Ce livre raconte le terrible attentat du 24 décembre 1800, qui faillit coûter la vie à Bonaparte. C'est le premier attentat terroriste à la voiture piégée de l'histoire, semble-t-il.
Dans ce polar, figurent bien sûr tous les grands acteurs de l'histoire : Bonaparte et Joséphine, Fouché, Bourrienne, Madame Récamier et Madame de Staël, François-René de Chateaubriand et Benjamin Constant, Cadoudal, et naturellement Monsieur le ministre des Relations Extérieures, Talleyrand.
A ce propos, Laurent Joffrin écrit que Bonaparte disait "Taille-rand" et il ajoute que cela "exaspérait l'héritier des Talleyrand-Périgord".
Ce renseignement est-il exact ou est-il simplement le fruit de l'imagination de l'auteur?

Claude Beautheac

« Les Cent jours, La tentation de l’impossible mars-juillet 1815 » de Emmanuel de Waresquiel (Broché - 26 août 2008) 26, 60€ chez: FAYARD

Conférence du 9 octobre 2010 – Maisons Laffitte.
Les « cent jours » Terme utilisé par le Préfet Chabrol lors de l’accueil de Louis XVIII le 8 juillet 1815.
-Non pas simple péripétie de l’Empire, dernier tour de piste de l’Empereur. Mais…
-Période de chassé-croisé des pouvoirs
-Période de traumatismes, de ruptures, d’incohérences, de conflits
-Période de crise exceptionnelle… source de divisions, d’affrontements, « matrice » de nombreux évènements de notre histoire : 1830 – 1848 – 1870 – 1940…

Période difficile à aborder par l’historien
-Les sources sont souvent des documents « revisités » par les témoins… à la recherche de leur rectitude, de la cohérence de leurs engagements.
-Les principaux protagonistes agissent en référence à leur passé :
-Louis XVIII en partant dans le Nord, croit revivre la fuite de Varennes
-Napoléon se croit au 18 brumaire !! C’est le vol de l’aigle.
-Chaque évènement est relaté dans la plus grande ambivalence. La nuit de 20 mars, lors de l’arrivée de Napoléon aux Tuileries ;
-silence de la peur pour les uns, silence de l’espoir pour d’autres
-nuit de la Bérézina ou nuit romantique du « tout est possible ».

Louis XVIII – Roi philosophe – sans intérêt pour l’armée…
-Il s’installe en avril 1814, non pas à l’initiative de l’étranger, mais… par hasard
-Il est très marqué par son séjour en Angleterre… il est acquis à l’idée d’une royauté constitutionnelle.
-Il revendique son « droit à la couronne » …. en même temps il octroie la charte, il reconnait la validité de la vente des biens nationaux, il est ouvert à l’évolution… il fait entrer 3 protestants dans son ministère.
-C’est le roi de la paix… ce qui l’oblige à « rétrograder » l’armée… il institue les demi-soldes, soldats à l’esprit revanchard (parallèle avec l’armée allemande de 1919 et du coup de poignard dans le dos)

Napoléon s’appuie sur le peuple et l’armée
-Napoléon, alors qu’il trahit le traité de Fontainebleau, tient un discours de légitimation… il proclame son attachement au peuple de France… et notamment à ses grognards.
-La troupe reconnaît son empereur
-Les officiers vivent le cas de conscience que connaîtront ceux de 1940 et de 1961

Louis XVIII est donc contraint de partir
- Il part sous la protection de sa maison militaire, 8.000 personnes environ, dans la boue du nord… pendant la semaine sainte
- A de Vigny, Lamartine, Chateaubriand avec de nombreux étudiants… épris de liberté accompagnent le roi constitutionnel
- l’honneur c’est la poésie du devoir. Le devoir commande de ne pas se battre, ils partent vers l’exil… Gand.

Louis Perdereau

« Vingt-quatre gravures du célèbre illustrateur JOB sur Napoléon »

Ces vingt-quatre gravures du célèbre illustrateur JOB sur Napoléon viennent d'être luxueusement rééditées en quadrichromie au format 24x33cm, regroupées dans un portfolio. Chaque oeuvre est indépendante, ce qui permettra l'encadrement de celle(s) de votre choix. La pochette comprend également un livret proposant une biographie très complète de l'artiste, et un commentaire historique bilingue français/anglais de Yann Deniau et Yves Moerman pour chacune des aquarelles.
Chaque portfolio est numéroté. Le tirage en est limité à 300 exemplaires, c'est donc un objet de collection qui sera rapidement épuisé, puisqu'il ne sera pas procédé à d'autres tirages, sur engagement de l'éditeur.

Le portfolio est disponible dans les magasins habituels, en Belgique (Waterloo, Centre du Visiteur de Braine-l'Alleud, Musée du DQGN à Vieux-Genappe, au Musée de l’Armée de Bruxelles), en France au musée de Brienne-le-Château, et dans toutes les FNAC françaises ou belges (sur commande ou par Internet) et autres lieux où vous avez l’habitude de vous procurer vos ouvrages sur l'Empire.

Liste des 24 aquarelles de JOB rééditées :
Le jeune Napoléon Bonaparte élève à Brienne-le-Château - Le général "Vendémiaire" - Passage du Grand Saint-Bernard - Marengo - L'attentat de la rue Saint-Nicaise - Le camp de Boulogne - Distribution de Légions d'Honneur à Boulogne - Proclamation aux troupes lors du passage du Rhin - Le manteau d’Elchingen - Ulm, sous les balles et les boulets - Napoléon au soir d’Austerlitz - Le maréchal Lannes est mortellement blessé à Essling - Une revue à Schönbrunn en 1809 - 1809 : la toilette impériale sur l’île de la Lobau - Printemps 1812 : Napoléon et le Roi de Rome - Devant Moscou - L’incendie de Moscou - Napoléon et les Marie-Louise à Lützen - La bataille de Bautzen - Hiver 1814 : la campagne de France - Les adieux de Fontainebleau - Le retour de l'Aigle : dans les prairies de Laffrey - Le 14 juin 1815, à la frontière belge - Sainte-Hélène, dans le jardin de Longwood.
Pour davantage de précisions, rendez-vous sur : http://users.skynet.be/ym04/livre_bonaparte_a_napoleon.htm

Yves MOERMAN
E-mail : ym04@skynet.be
Website G.E.G.I. : http://users.skynet.be/ym04/gegi.htm

Château et bourg castral de Grignols

Grignols
L’association Grignols Patrimoine, fondée fin 2006 par Antoine Grassian avec le soutien d’une poignée de Grignolais, d’amis sensibles à la sauvegarde du patrimoine, et de M. et Mme Trimble, propriétaires du château est devenue une source d’activités fécondes pour la vie culturelle de la région.
Cette association s’est donnée trois missions :
- Mettre en valeur, en vue de sa sauvegarde, le patrimoine architectural encore vivant à Grignols. Deux recherches archéologiques sont planifiées : une recherche préventive, avant la réouverture de l’entrée du château par sa barbacane envisagée par M. et Mme. Trimble, et une recherche sur l’évolution du château et l’empreinte au sol du Bourg Castral de Grignols.
- Faire vivre cet environnement historique par des spectacles vivants : Le Festival «HisTouArts crée en 2007, a présenté en 2010 un « Carnaval Médiéval » : avant son départ pour la croisade, avec St. Louis, le Comte Boson de Périgord invite en son château les « Mystères Bouffes « de Dario Fo. Il prépare pour 2011 « Le Comte Gabriel-Marie de Périgord, reçoit Voltaire » et son « Zadig », en présence de Marie de Courbon (dernière Talleyrand ayant habitée le château).
- Editer le magazine HisTouArts, racontant l’histoire du Castrum, et des Comtes de Grignols : 2 numéros déjà édités, le n° 3 publiera en 2011 les recherches historiques, de l’historien Christian Rémy, mandaté par la DRAC.

Antoine Grassian, président de l’association
[antoine.grassian@wanadoo.fr]

 

Dorothea Herzogin von Sagan (1793-1862) von Guenther Erbe, (professeur à l'université de Zielona ) éditeur Boehlau Verlag,Koeln-Weimar-Wien 2009 –
La nouveauté se trouve dans l'activité qu'exerçait la Duchesse de Dino en Silésie entre 1840-1862.

" Talleyrand en Verve " -- 2 ° édition ,HORAY ,142 pages ,7.50€ , par Eric Schell, Paris 6 - 2010 , @<éditions@horay-éditeur.fr>
Aphorismes, bons mots... toujours ce plaisir - en deux mots spirituels ... savoir griffer sans blesser ...!! Quel don!!!! ..! Une bonne première approche de Talleyrand pour " les littéraires-philosophes".

« Talleyrand ; souvenirs actuels »... Dr.Guy Rérolle , édition ,--CLEA,237 pages , 20 €, Dijon- 2009 @<cleamicroed@wanadoo.fr>
Une promenade dans les différents lieux où Talleyrand a vécu ou est passé..., l'auteur n'est pas toujours politiquement correct, comme lui, un peu cynique, un peu ironique... mais Talleyrand cherchait-il à plaire à tout le monde ?

Alexandre Belonoschkin alex.belo@noos.fr .

« Talleyrand » - Jean Tulard 2010 SEM FIGURES ET PLUMES EDITIONS , 128 pages
« Talleyrand ? Un homme aux multiples facettes. Evêque apostat, il se réconcilie pourtant au dernier moment avec Dieu. Prince des diplomates, il est aussi le plus vénal des hommes politiques de son temps. Homme d'esprit, il déteste écrire. Représentant de la douceur de vivre de l'Ancien Régime, il invente la gastronomie moderne. C'est ce Talleyrand protéïforme qui fascina écrivains et cinéastes, que l'on trouvera ici, avec la clef qui permet de le mieux comprendre.
Jean Tulard, professeur émérite à la Sorbonne et membre de l'Institut, a publié de nombreux livres sur Napoléon, un ouvrage qui fait autorité sur Fouché, le rival de Talleyrand, et de nombreux articles sur “le Diable boiteux”. »
FNAC (présentation)


Actes du colloque « Talleyrand, prince de la médiation » organisé le
9 mai 2010 à Paris, Hôtel de Clermont par l’Association Les Amis de Talleyrand. Prix 25 €
S’adresser à Alexandre BELO [alex.belo@noos.fr]

Janvier 2010