Entourage
1820  Duchesse de Courlande
Ce portrait de Dorothée, duchesse de Dino n'est certes pas aussi célèbre que celui de la même Dorothée, comtesse de Périgord, immortalisée par P. P. Prud'hon, à l'issue du Congrès de Vienne, en 1816.
Il s'agit ici de la gravure de JB Isabey , tirée de la toile originale du baron Gérard, laquelle fut exposée pour la première fois au salon de 1824; Mme de Dino avait 31 ans.
C'est à tort que la peinture, dont le château de Valençay détient une copie, a été fréquemment attribué au baron Gros.
Charlotte "la mystérieuse" née de" parents  inconnus", apparaît ici dans la gravure de L. Massard, faite d'après le tableau peint par le baron Gérard, en 1833.
Elisa-Alix-Charlotte, née à Londres, en 1799 et qui mourra en 1873 avait alors 34 ans, elle était l'épouse du baron Alexandre-Daniel  de Talleyrand (1776-1839), cousin germain du Prince.
D'aucuns remarquent chez Charlotte, une certaine ressemblance avec Mme Grand, la future princesse de Bénévent, puis de Talleyrand.
Ernest Jean Biron, duc de Courlande, d'après Schorer
Pierre duc de Courlande
Anne-Charlotte Dorothée de Medem, duchesse de Courlande (Muller-Bernburg, d'après Grassy)
als Genoveva, mit weißer Hirschkuh, comme Sainte Genviève à la biche, 1807

Copie au château de Valençay d'un tableau original propriété de la fondation "Stiftung Weimarer-Klassik" à Weimar, Allemagne.

Dorothée, par Joseph Chabord
Dorothée, d'après Gérard
Alexandre-Edmond de Talleyrand-Perigord, par Joseph Chabord
La duchesse de Courlande et sa fille (Muller-Bernburg, d'après Grassy)