1ère fête de l'Association des "Amis de Talleyrand"
 
 

Evocation "factico" de la réception donnée en l'honneur du duc d'Orléans par Mme la duchesse de Dino au Pavillon de la Garenne le 28 Octobre 1834.



Synopsis d'un scénario préparé par André Beau, président de l'association, pour la 1ère fête de l'association donnée, le 19 septembre 1999, au pavillon de la Garenne à l'occasion de la Journée du Patrimoine.

Représentation, sur la base d'un scénario préparé par André Beau, président de l'association et d'une mise en scène de Jean-Claude Baudoin, donnée par 40 comédiens et figurants de l'association valencéenne CAPVAL. Les trois séances ont rassemblé, sous un ciel maussade, 500 personnes environ dans les lieux même où a eu lieu la réception en 1834.
 

Personnages:

Ferdinand, duc d'Orléans - 24 ans;
Duchesse de Dino - 41 ans;
Pauline, sa fille et petite nièce de Talleyrand;
Talleyrand - 80 ans;
Louis, duc de Valençay - 23 ans;
Alix, duchesse de Valençay - 24 ans.

dames de compagnie, suite du duc etc.;
paysans berrichons , quelques suiveurs, hommes et femmes ;
valet de pied en livrée;
un petit orchestre pour interpréter des airs berrichons à la vielle:
musique de Dussek, pianiste attaché à Talleyrand;
buvette champêtre;
les figurants: le public qui se déplace au gré des différentes scènes.
 

Déroulement de l'évocation de la réception

Le président Beau, auteur du scénario et Pierre Guimbretière, le secrétaire de l'association.
Talleyrand, assis dans un fauteuil, dialogue avec sa petite nièce, Pauline, à ses côtés. Il se réjouit de la visite à Valençay du duc d'Orléans*, "la meilleure promesse pour la France de demain", dit le prince de Talleyrand.

Pendant ce temps, les paysans berrichons bavardent en attendant le cortège qui est annoncé.

Derrière un valet de pied en livrée, le cortège pénètre dans les allées du pavillon, puis le duc d'Orléans s'avance à pied en compagnie de la duchesse de Dino qui l'accueille et lui présente La Garenne.
Après un échange de politesses entre le duc d'Orléans et Talleyrand, ce dernier confirme sa décision de se retirer de la vie politique, parle de l'Angleterre qu'il espère arrimée un jour au continent et fait un plaidoyer pour une Europe unie.

Sous les regards émus de la duchesse de Dino et de sa fille.

Une leçon d'escrime est donnée avec la participation du duc d'Orléans, puis on se dirige vers la terrasse pour le bal. Talleyrand, satisfait, se déplace en boitant soutenu par Pauline.

  Après un passage à la buvette champêtre, promenade dans le parc.

En souvenir de cette visite, on dévoile une plaque "Allée du Duc D'Orléans Ferdinand 1810-1842" au début de l'allée du pavillon qui mène à la forêt.

*note : Ferdinand, Duc d'Orléans, (1810-1842) fils aîné du roi Louis-Philippe, était un homme de valeur promis à un grand destin politique lorsqu'il meurt, en 1842, des suites d'un accident de voiture.