A la mémoire de Jean Morel

Jean-Gustave Morel, ancien propriétaire du château de Valençay, est décédé dans sa 85e année le 13 mars 2014. Il était né à Nice en 1929 et est arrivé à Valençay en 1942 à 13 ans, accompagnant sa mère qui venait de s'unir au dernier duc de Talleyrand, habitant le château de Valençay.

Unique héritier et légataire universel du duc de Talleyrand-Périgord, il revient à Valençay, en 1952.

Jean Morel se consacre alors à la sauvegarde du château. Il en ouvre l’accès au public et organise diverses manifestations parmi lesquelles des « sons et lumières »

Mais l’âge venant, la gestion de cet immense domaine devient trop lourde. En 1979 il se voit dans l’obligation de s’en séparer et décide de le vendre. Il aurait pu le céder à de riches investisseurs des États-Unis ou des Émirats arabes unis mais faisant fi de son enrichissement personnel, il souhaite que ces biens demeurent dans le domaine public. Le 14 décembre 1979, le Conseil général, la ville de Valençay, le Crédit agricole et la Caisse agricole de réassurance de l’Indre regroupés au sein d’une association achètent le château à Monsieur Jean Morel.

Il séjourne alors à Poulaines, pas loin de Valençay, près de son fils, mais il revient souvent à Valençay. Homme discret d’abord facile, Jean Morel avait conservé des relations amicales dont certaines remontaient à sa jeunesse, ses copains d’école et d’autres comme André Beau, défunt président de l’association avec qui il lui arrivait de jouer dans le domaine du château.

Le dernier geste de Jean-Gustave Morel propriétaire de la chapelle dans la crypte funéraire de laquelle reposait Talleyrand fut de signer le 28 octobre 2008 avec la ville de Valençay une convention. Cette convention permet désormais d’avoir accès gratuitement et directement à la chapelle dans laquelle est exposé le tombeau de Talleyrand remonté de la crypte. » Nous lui devons beaucoup dit Claude Doucet , maire de Valençay, nous n’oublierons jamais la noblesse de son geste »

Jean-Gustave Morel fait partie de ceux qui ont permis la conservation, pour l’intérêt de tous, de cet héritage d’un passé prestigieux.

Pierre Guimbretière, fondateur, avec André Beau, de « l’Association les Amis de Talleyrand »

on trouver ci- après des liens avec des sites concernant M.Jean Morel