« De Berlin à Sagan, sur les pas de Dorothée, duchesse de Dino  et de sa mère, la duchesse de Courlande. »

Conclusion et informations

Voyage captivant dont nous remercions vivement le bureau de l’Association et tout particulièrement notre Présidente, Françoise Aubret-Ehnert, qui, outre ses qualités avérées d’organisatrice et sa constante disponibilité, a mis ses compétences linguistiques à notre service, nous permettant ainsi d’avoir des informations précieuses et enrichissantes. Merci aussi aux amis polonais, à Violetta et à son mari, peu avares de leur temps, actifs et aimables, très concernés par la richesse historique de Zagań et soucieux de la préserver ; merci également aux amis allemands de Posterstein qui nous ont accueillis si chaleureusement et ont tout mis en oeuvre pour nous faire découvrir leur patrimoine.

Trois axes ont aimanté ce voyage en Allemagne et en Pologne, « De Berlin à Sagan, sur les pas de la duchesse de Courlande et de sa fille, la duchesse de Dino ». Tout d’abord, l’intérêt de l’association pour la famille de Courlande, liée par les aléas de l’histoire de la fin du XVIIIème et du début du XIXème, au prince de Talleyrand, à la France et même à l’Europe tourmentée de cette époque, les deux points de convergence de la famille ducale et de ses amis restant, dans la première moitié du XIXème siècle, Löbichau, en Thuringe, et la ville de Zagań en Silésie, devenue polonaise aujourd’hui; en second lieu, et non moins intéressante, une approche de l’Allemagne de l’Est, douze ans après la chute du mur : ses paysages, ses richesses historiques, mais aussi ses difficultés, ses problèmes, ses choix économiques actuels, sa reconstruction et sa réappropriation d’un passé occulté. Enfin, la visite de Berlin en pleine mouvance, lieu de toutes les recherches architecturales, d’audaces et de créations, lieu aussi de dilemmes et de tensions entre l’Est et l’Ouest, ville qui cherche encore sa vraie physionomie mais qui a déjà retrouvé son statut de capitale d’un pays unifié. Hommage à la duchesse Anna-Dorothea de Courlande et à la duchesse Dorothée de Dino capables de fédérer encore, en ce début du XXIème siècle, des curiosités, des énergies, des recherches, de susciter des voyages, depuis la Courlande, pays nordique aujourd’hui rayé de la carte jusqu’à la nouvelle Europe en train de se construire. Merci à Françoise qui a orchestré avec efficacité toute cette quête intéressante.

Jacqueline Boulvert, 30 août 2004



Pour plus d’information

Sur le site
·    Un destin franco-allemand : De Dorothée de Courlande à la duchesse de Dino-Sagan (1793-1862)
·    Ein deutsch-französisches Schicksal
·    Lignée de la duchesse de Dino au musée Talleyrand, château du Marais  (tableaux)
·    Trois étés à Löbichau 1819-20-21
·    Löbichau, la bonne auberge de l’Europe
·    Le Bas-Berry en Basse-Silésie


Quelques livres sur le sujet:

En français
·    Emmanuel  de Waresquiel : «  Talleyrand », Paris 2003 Editions Fayard
·    Comtesse Jean de Castellane : «   Souvenirs de la duchesse de Dino » ( Dorothée de Courlande)  Paris 1908 Calmann-Lévy
·    Princesse  Radziwill (née Marie de Castellane) publie : « Chronique de 1831 à 1862 » Paris  1908-1910 Plon et Nourrit
·    Françoise de Bernardy: « Le dernier amour de Talleyrand ». Paris: Hachette, 1956.
·    Louis J. Arrigon: « Une amie de Talleyrand, la duchesse de Courlande ». Paris 1946   .
En allemand
·    Clemens Brühl: « Die Sagan », Berlin 1941 (=la soeur ainée de Dorothée).
·    Marie von Bunsen : « Talleyrands Nichte, die Herzogin von Sagan » Stuttgart 1935.
·    Sagan und Sprottau in der schlesischen Geschichte. « Les vues de Sagan » Würzburg: Bergstadtverlag Wilhelm Gottlieb Korn, 1992.
·    Philip Ziegler: « Die Herzogin von Dino ». München 1965.


D’autres photos
·    http://www.zagan.org/articles.php?id=54
·    http://www.zagan.org/articles.php?id=54