Les Amis de Talleyrand en Berry

 

Le 29 décembre 1998, huit passionnés de Talleyrand, se réunissent au Pavillon de la Garenne, près du château de Valençay, pour créer l’Association les Amis de Talleyrand. Dix ans plus tard, l’Association compte une centaine de membres et plus de la moitié d’entre eux se réunissent à nouveau dans le Berry pour tenir leur Assemblée Générale au château de Valençay, siège social de l’association, et fêter cet anniversaire.

Monique Carrillon, responsable de l’organisation de ce week-end en Berry, a concocté un beau programme étalé sur 3 jours, du vendredi 10 au dimanche 12 octobre 2008. Ce fut une belle fête vécue dans une atmosphère joyeuse et sous un soleil radieux.

D’année en année, d’Assemblée Générale en Assemblée Générale et de voyages en voyages, chacun a le plaisir de retrouver des têtes connues, et c’est avec le sourire et force bisous que se font les retrouvailles. On ne sait pas à qui doit-on attribuer la palme de fidélité ?  À nos amis américains Trimble ou à Mathilde, l’amie allemande ou à d’autres encore. Les premiers, déjà présents en 2003 au Bicentenaire de l’achat du château par Talleyrand, restaurent avec constance un château fort de l’antique famille de Talleyrand-Périgord où ils ont accueilli l’association en 2007. Notre fidèle amie allemande Mathilde a l’habitude de parcourir toute seule plus de 1000 Km au volant de sa chère Renault 25 pour venir nous rejoindre.

Vendredi 10 octobre

Aux archives de l’Indre

Rendez-vous à 15h à Châteauroux. M. du Pouget (photo) directeur des archives et du patrimoine historique de l’Indre, nous conviait aux services des archives départementales pour nous présenter quelques-unes des rares pièces d’archives du château de Valençay. On nous a montré, en particulier, une très belle reproduction du château, deux magnifique dossiers contenant des pages du cadastre du  domaine de Valençay, un grand portefeuille  qui, lors du congrès de Vienne, aurait contenu des documents appartenant à Talleyrand, un petit portefeuille avec clef au nom du prince confié à la personne chargée du recouvrement des effets venus à échéance et un dossier acheté par les archives contenant un grand nombre de portraits de Talleyrand et de ses familiers.

 

A l’hôtel de la préfecture de l’Indre

Nous sommes reçus avec beaucoup de gentillesse par Mme Millon, épouse du préfet. La résidence du préfet construite à partir de 1823, bénéficie d’une très belle vue sur la vallée de l’Indre. Elle jouxte le Château Raoul dont le donjon, déjà en ruine, fut détruit pour laisser la place au nouveau bâtiment préfectoral de style néogothique avec colonnades et fronton. L’intérieur est remarquable par la qualité de son mobilier, de ses peintures et aussi de ses horloges. La majorité du mobilier provient de la famille de Fontarce, riche propriétaire local, dont la fille « Blanche » était morte adolescente.
A la sortie il était tout indiqué  de faire la photo de groupe sur les quelques marches du péristyle.

 

Au château Raoul

Nous sommes reçus avec vin d’honneur par M. Doucet, maire de Valençay et membre du Conseil Général. Le château, propriété des Seigneurs de Déols, fut une puissante forteresse en Aquitaine. Sept seigneurs de Déols portèrent le nom de Raoul d’où le nom du château et aussi celui de la ville de Châteauroux. C’est dans ce château que fut exilée Claire-Clémence de Maillé- Brézé, nièce de Richelieu, épouse de Louis II de Bourbon dit le « Grand Condé », possesseur du château et gouverneur du Berry ; elle y demeura recluse 23 ans, de 1671 à sa mort en 1694. Maintes fois remanié puis quelque peu abandonné aux XVII ème et XVIII ème, siècles, le Château Raoul devint la propriété du Conseil Général en 1790, puis pendant quelque temps siège de la préfecture jusqu’à la construction du nouvel hôtel préfectoral en 1826. Libéré de cette contrainte, le Conseil Général entreprend alors la restauration progressive du château qui est devenu maintenant un lieu de prestige pour ses réceptions dans une grande et belle salle décorée de fresques de la vie rurale berrichonne.

Samedi 11 octobre

Matinée, visite de Levroux

Le musée du cuir et du parchemin.  Cette petite ville connut, jusqu’à une époque récente, une importante activité de mégisserie. Cette activité, aujourd’hui en grande partie disparue, survit dans la mémoire de la cité grâce à un intéressant musée du cuir et du parchemin qui retrace le cheminement laborieux  du travail de la peau de l’animal au parchemin.

La visite de la ville permet de découvrir d’importants vestiges datant du Moyen-Âge, en particulier :  
L’ancienne collégiale Saint Sylvain bâtie au XIII ème siècle. Cet important édifice religieux, qui se voit de loin au milieu des champs de la Champagne berrichonne, est flanqué de 3 tours inachevées et d’un clocher carré massif à trois étages.

La porte de Champagne, ancienne porte de la ville, quadrangulaire flanquée de deux tours rondes défensives.

La maison de bois toute en bois aux magnifiques chapiteaux sculptés, ancienne maison des pélerins de Saint Jacques de Compostelle, dans laquelle est aujourd’hui installé l’office du tourisme.

 

L’après midi, Château de Valençay

Un diaporama  « les 10 ans de l’Association  les Amis de Talleyrand» est alors présenté par Françoise Aubret qui a eu le grand mérite de rassembler des photos éparpillées un peu partout pour en constituer une belle rétrospective des événements de ces années passées.

L’Assemblée Générale de l’association Les Amis de Talleyrand est alors ouverte dans ce qui fut la chambre du prince. Le compte rendu de cette assemblée réservé aux adhérents, ainsi que les résultats des travaux du comité de direction qui a procédé, entre autres sujets, à l’élection du président sont disponibles sur le site de l’association les Amis de Talleyrand. Bornons nous à dire que M. Georges Lefaivre, déjà membre de l’association et bien connu des adhérents, a été choisi comme président. Il a été chaleureusement applaudi par l’ensemble des adhérents présents lorsqu’il s’est présenté au cours du dîner.

Spectacles au Petit Théâtre
Après la réunion de travail : « les menus plaisirs ». La troupe valencéenne CAPVAL, qui anime une bonne partie de la vie culturelle de la ville a donné une « Evocation de Talleyrand  et du séjour forcé des princes espagnols à Valençay» à travers quatre saynètes prestement troussées.
Puis Mme Marie-Joëlle Godefroy, adhérente de la première heure, a ravi le public en chantant des airs que Talleyrand aura eu l’occasion d’entendre. Elle a été longuement applaudie et s’est dite fort satisfaite de la bonne acoustique du petit théâtre.

Dîner de gala  dans la salle à manger du château. Grâce à l’obligeance de M. Serge Gatinel responsable de la gestion du château, nous avons eu, une fois de plus, l’honneur de dîner dans la grande salle à manger où Talleyrand traitait, avec faste, ses invités. Tenue noire et blanche  de rigueur, table bien dressée, beau menu et bonne ambiance, que dire de plus pour confirmer que ce fut une excellente soirée !

 

Dimanche 11 octobre

Hôtel Bertrand à Châteauroux.

L’hôtel Bertrand, devenu musée municipal, fut la demeure où naquit et mourut le général Bertrand, fidèle compagnon de Napoléon à Sainte Hélène. Ce musée mérite une visite car il expose, en particulier, des collections de l’époque Empire rassemblées autour des propres souvenirs du général. On y admire, entre autres, le nécessaire de campagne de Napoléon en vermeil, un éventail de Joséphine, un masque mortuaire de l'empereur et la « volière Chinoise de Sainte Hélène »".

Séparation

Avec encore force bisous, on se sépare en prévoyant déjà de nouvelles rencontres ; on envisage un voyage en Slovaquie et on rêve d’Amérique sur les traces de Talleyrand.

30 octobre 2008
Pierre Guimbretière
Guimbretiere@talleyrand.org

Les sites internet :
- Association Amis Talleyrand : www.amistalleyrand.fr
- PierreCombaluzier : http://pcombal.club.fr/index.html
- Françoise Aubret-Ehnert : http://pagesperso-orange.fr/courlande
- Stéfanie Phelps : http://talleyrand.napoleon-online.de  (en allemand)
- Pierre Guimbretiere www.talleyrand.org
- Pierre Guimbretière www.talleyrand.be (en anglais)